Institut Thérapeutique (ITEP)

Les Instituts Thérapeutiques, Educatifs et Pédagogiques (ITEP) sont des établissements médico-éducatifs qui ont pour vocation d’accueillir des enfants ou des adolescents présentant des troubles du comportement importants, sans pathologie psychotique ni déficience intellectuelle.

Les ITEP sont définis par décret :
« Les instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques accueillent les enfants, adolescents ou jeunes adultes qui présentent des difficultés psychologiques dont l'expression, notamment l'intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l'accès aux apprentissages. Ces enfants, adolescents et jeunes adultes se trouvent, malgré des potentialités intellectuelles et cognitives préservées, engagés dans un processus handicapant qui nécessite le recours à des actions conjuguées et à un accompagnement personnalisé (…) »

L’ITEP garantit un cadre institutionnel soignant, interdisciplinaire, permettant de :

  • Accompagner l’accès aux soins, la participation sociale, les apprentissages
  • Elaborer et mettre en œuvre un projet thérapeutique,
  • Organiser des activités éducatives adaptées,
  • Personnaliser l’accès aux apprentissages scolaires et pré professionnels,
  • Associer et soutenir les parents et les proches,
  • Favoriser la formation et le soutien des professionnels.

          

 L’ITEP contribue, en développant des coopérations à :

  • Préserver le lien avec le milieu ordinaire de vie,
  • Proposer plusieurs modalités de scolarisation en lien avec les établissements d’enseignement de proximité,
  •  Rechercher les dispositifs de formation générale et professionnelle appropriés,
  •  Distinguer les besoins liés aux difficultés psychologiques des besoins liés aux troubles réactionnels en relation avec une situation sociale ou familiale problématique qui relèvent d’autres champs de compétence.
  • S’assurer le cas échéant :
    •   d’une réponse adéquate des services sociaux, chargés de l’assistance éducative ou de la protection de l’enfance,
    •  de la coopération des services de pédopsychiatrie,
    •  de la contribution de toute autorité, instance ou personne utile à la situation de l’enfant, adolescent ou jeune adulte.